Araucacia

Araucaria Bidwilii Hook

Plante dite « relique », ce conifère, était déjà présent au jurassique. L’Araucaria doit son nom à la région d’Araucanie au Chili d’où il est originaire. L’Araucaria du Chili est l’arbre national du Chili (d’où son nom). Son surnom « désespoir des singes » s’explique par ses feuilles en écailles acérées qui empêchent son escalade par les singes. Pour l’anecdote, aucune espèce de singe ne vit au Chili.

  • Nom commun : Araucaria de Bidwill, Bunya-Bunya, Pin Bunya
  • Nom corse : Araucaria bidwilii
  • Nom anglais : Bunya-Bunya tree, False monkey puzzle tree

Observations 

Espèce menacée dans son milieu naturel, son exploitation est interdite au Chili depuis 1990 et la récolte des graines, par les indiens, est limitée.

Caractéristiques de l’espèce

Famille : Araucariaceae

Origine : L’Araucaria bidwillii est un conifère à feuillage persistant, endémique de l’est de l’Australie. En milieu naturel, l’arbre est aujourd’hui protégé dans des réserves.

Habitat : Région à climat doux.

Caractéristiques : L’Araucaria peut atteindre 25 m de hauteur dans son milieu d’origine.
Les cônes femelles sont très gros, de 20 à 25 cm de diamètre. A maturité, ils tombent intacts au sol et peuvent peser jusqu’à 10 kg, donc gare à sa tête!

Période de floraison : Été.

Utilisations et propriétés : Son bois, de grande qualité, s’utilisait pour fabriquer des mâts de bateaux et en menuiserie. Son exploitation est aujourd’hui interdite.
Ses fruits, qui mûrissent en 2 ans, renferment de 50 à 100 graines, dont l’amande se mange rôtie ou incorporée dans de la pâte à pain ou à gâteau. L’amande de ses graines était une nourriture traditionnelle des aborigènes.

Histoire et curiosités

Les espèces proches de ce genre se révèlent comme structurantes des forêts ombrophiles du début du Cénozoïque. Les plus anciens fossiles d’araucarias remontent à la période Trias-Jurassique (250-200 millions d’années avant notre ère).
Araucaria araucana est souvent visible dans les anciens jardins aristocratiques. L’espèce est protégée depuis 1982, il est interdit de ramasser ses graines.